Marie Julie Catoir-Brisson

Marie-Julie Catoir-BrissonMarie-Julie Catoir-Brisson est docteure en Sciences de l’Information et de la Communication et maître de conférences en Design et Communication à l’Université de Nîmes.
Après une double formation universitaire et professionnelle, elle obtient le titre d’Ingénieur-Maître en Sciences de l’Information et de la Communication (2006), spécialisé dans la production audiovisuelle, l’écriture et l’expertise de scénario.
Puis elle soutient une thèse en Sciences de l’Information et de la Communication sous la direction de Thierry Lancien à l’Université de Bordeaux 3 (2011) sur la communication interculturelle au travers des médias.
Qualifiée en 71ème section du Conseil National des Universités (2012), elle est chercheure rattachée à l’Institut ACTE (UMR 8218, CNRS / Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) depuis 2015 dans l’équipe Sémiotique des Arts et du Design, et membre associée au laboratoire MICA de l’Université de Bordeaux 3.
Ses travaux récents portent sur les écrans, images et interfaces numériques, les usages des dispositifs numériques (objets connectés), le design d’interaction et le design d’information.
En 2016, elle coordonne un numéro double de la revue Interfaces Numériques sur les « métamorphoses des écrans » avec ses collègues Martine Versel et Emmanuelle Caccamo.

Présentation de son intervention :
Narration spatiale et écriture intermédiale. Analyse de Géoproject, outil numérique expérimental d’éditorialisation cartographique.

Cette communication porte sur un projet expérimental intitulé Géoproject, initié par Alexandre Simonet au sein du Labo2 de Carré d’Art Bibliothèques (ville de Nîmes). L’outil permet de créer des narrations spatiales en publiant sur une carte interactive de multiples contenus médiatiques (textes, photos, sons, vidéos). L’analyse de ce projet expérimental permettra de saisir quelques enjeux des pratiques innovantes dans le domaine de l’écriture numérique, en se focalisant sur la manière dont les interfaces numériques, la dimension spatiale et la diversité des matériaux multimédias (texte, photo, vidéo, son, carte) transforment la narration, l’expérience sensible d’un territoire, mais aussi l’expérience de lecture d’un objet culturel émergent. Après avoir dégagé différents scénarios d’usage de l’outil, il s’agira aussi d’envisager la manière dont cet outil de médiation culturelle peut être utilisé en contexte pédagogique.

Liens vers le projet :
https://github.com/Labo2/geoprojects
http://wiki.labomedia.org/index.php/Ateliers_de_cartographie_culturelle
http://bibliotheque.nimes.fr