Vie numérique de l’élève : une identité en construction…

Le numérique appartient au quotidien des jeunes. Leurs pratiques, à la fois individuelles et collectives, sociales et privées, sont riches de leurs singularités et en constante évolution. Pour cette sixième édition, les acteurs du système éducatif ont réfléchi aux relations entre la sphère scolaire et la sphère privée que le numérique interroge :

  • la pratique numérique des élèves et l’évolution de la construction de soi
  • le numérique, la construction des apprentissages et leur évaluation
  • les usages numériques et l’exercice de la citoyenneté

EcriTech 5 avait montré comment le numérique bouleversait la scénographie habituelle de la classe et aussi sa dramaturgie en repoussant les frontières des espaces éducatifs. EcriTech 6 prolonge la réflexion en montrant que le numérique peut être un élément essentiel de la réussite scolaire et de la professionnalisation future de l’élève. Face au nombre toujours plus grand d’outils numériques mis sur le marché, l’Ecole doit aussi présenter des usages raisonnés du numérique et réfléchir aux moyens à déployer pour que l’élève développe une vigilance citoyenne dans la société numérique


Allocutions d'ouverture

Ouverture

Michel-Jean Floc’h, inspecteur d’académie, directeur académique des services de l’éducation nationale (Ia-Dasen) des Alpes-Maritimes représentant Claire Lovisi – Rectrice de l’académie de Nice – Chancelière des universités – Académie de Nice

Jean-Marc Merriaux - Directeur général de Réseau Canopé

Catherine Becchetti-Bizot – Directrice du numérique pour l’Éducation – Direction du numérique pour l’Éducation – Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

Ouverture, par canope06

 

Présentation de la problématique

Gilles Braun – Inspecteur général de l’Éducation nationale – Inspection générale de l’Éducation nationale – Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

 

Conférence inaugurale - Vie numérique de l'élève... et de l'École : des identités en co-construction !

Daniel Kaplancofondateur et délégué général de la Fondation pour l’Internet Nouvelle Génération (Fing)
On ne peut pas (ou plus) séparer la question de la construction de soi dans une société numérique, de la manière dont les espaces de socialisation - et en premier lieu, l'Ecole - se pensent eux-mêmes. La question "citoyenne", récemment revenue au premier plan, illustre cette interaction : on n'inculquera pas la citoyenneté par le haut, en faisant abstraction des outils et des espaces au travers desquels les jeunes se construisent aujourd'hui, ensemble. On ne peut pas (ou plus) séparer la question de la construction de soi dans une société numérique, de la manière dont les espaces de socialisation - et en premier lieu, l'École - se pensent eux-mêmes.
télécharger ici l'enregistrement audio de l'intervention
ÉcriTech'6 : Ressources relatives à la conférence inaugurale par Daniel Kaplan (Fing), par Atelier Canopé - Site de Nice

Table ronde 1 : La pratique numérique des élèves et l’évolution de la construction de soi

Note : deux des intervenants de cette première Table ronde ont été dans l'impossibilité de se déplacer. La chercheuse Laurence Allard a pu assurer sa communication en visio-conférence, et Cédric Fluckiger a été remplacé par Pierric Bergeron.
  • Animatrice : Blandine Raoul-Réa, Chef du Département du développement des usages et de la valorisation des pratiques (DNE A2) - Direction du numérique pour l'éducation (DNE) - Service du développement du numérique éducatif - Ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche
Intervenants : 
  • Laurence Allard - Maître de conférence en Sciences de la communication - Université de Lille III et chercheuse à l'IRCAV - Université de Paris III - - Université Lille 3, Paris 3 (IRCAV)
  • Patrick Fabre - Psychologue de l’Education Nationale - Ecole Marcel PAGNOL - Académie de Nice
  • Cédric Fluckiger - Maître de conférence en Sciences de l’Éducation - Université de Lille 3 - Absent
  • Pierric Bergeron - Professeur documentaliste, docteur en sciences de l’éducation, chercheur associé au laboratoire CREF, UPON – Lycée Pilote Innovant International (LP2i) – Académie de Poitiers

 
En matière de pratique du numérique, le pouvoir prescriptif de l’école et de la famille s’amoindrit avec le développement d’une autonomie dans l’accès à l’information (première activité menée par les jeunes sur internet), aux ressources culturelles. La forme des sources auxquelles les jeunes accordent leur temps, leur lecture, est modifiée : moins formelle, moins académique, moins journalistique, plus ouverte, plus variée, multimédia - avec une importance accrue de l’image, plus interactive… La pratique numérique scolaire n’est cependant pas superposable aux pratiques plus personnelles. Elle ne fait pas systématiquement appel aux mêmes ressources, aux mêmes compétences et connaissances même si parfois l’école invite, dans ses pratiques, les mêmes services numériques. La question qui se pose est donc de savoir en quoi ces différentes pratiques numériques constituent des marqueurs et des instruments de la construction de soi.

l'audio intégral de la Table ronde prochainement disponible
 
Nombre d’études montrent que les pratiques numériques des jeunes occupent une place importante dans leur quotidien. Selon un sondage RSA/IFOP mené en février 2013, 77% des jeunes français âgés de 11 à 17 ans se connectent chaque jour à Internet, et 48% plusieurs fois par jour. 88,7% d'entre eux affirment qu'il leur serait difficile de se passer d'Internet au quotidien. Ils se construisent avec ces pratiques dans une société où le web 2.0 dessine des réseaux, nouveaux ou pas, sociaux et professionnels, plus ou moins communautaires, etc. Ces pratiques induisent une « sociabilité digitale » (Cardon – Delaunay, 2006). La pratique numérique DES ÉLЀVES (puisque tel est l’intitulé de cette table ronde) est sensiblement différente de leurs pratiques dans la sphère privée. Le pouvoir prescriptif de l’école, de la famille s’amoindrit avec le développement d’une autonomie dans l’accès à l’information (première activité menée par les jeunes sur internet Cf sondage précédemment cité), aux ressources culturelles. La forme des sources auxquelles les jeunes accordent leur temps leur lecture est modifiée : moins formelle, moins académique, moins journalistique, plus ouverte, plus variée, multimédia avec une importance accrue de l’image, plus interactive… La pratique numérique scolaire n’est pas superposable avec les pratiques personnelles. Elle ne fait pas systématiquement appel aux mêmes ressources, aux mêmes compétences et connaissances même si parfois l’école invite dans ses pratiques les mêmes services numériques. La finalité telle qu’énoncée dans la loi de refondation de l’école. La question qui se pose est de savoir en quoi ces pratiques numériques constituent des marqueurs et des instruments de la construction de soi. Laurence Allard a mis en lumière ces pratiques numériques des jeunes que nous ne connaissons pas forcément et qui constituent une part importante des activités juvéniles. Parce qu’éduquer son enfant est un enjeu pour la famille, il apparaît d’incontournables tensions chez les jeunes entre les pratiques personnelles et les pratiques scolaires, entre l’espace privé et public, scolaire et personnel, dans la classe et dans la cour, … Patrick Fabre,  examine ces tensions et ce qu’elles peuvent générer dans la construction de soi.

Ressources

Pratique num. des élèves et évolution de la construction de soi, par canope06

Ateliers

4 ateliers en parallèle, dans chaque atelier 2 actions venant de deux académies différentes.

Atelier 1 : Exploitation pédagogique des ressources numériques pour construire les apprentissages

Atelier 2 : Éducation aux médias à l’ère du numérique

Atelier 3 : Responsabilité et numérique

Atelier 4 : Le numérique au service des apprentissages des élèves à besoins particuliers

Table-ronde n°2

Table ronde 2 : De la pratique numérique des jeunes au numérique éducatif : vers la construction des apprentissages scolaires et leur évaluation

Note : trois des intervenants de cette deuxième Table ronde ont été dans l’impossibilité de se déplacer du fait d'un mouvement de grève des transports aériens. La chercheuse Mireille Brétancourt n'a pas pu assurer sa communication ainsi que Gilles Braun, Inspecteur général et Yaël Briswalter, DANE de l'académie de Grenoble et IA-IPR de Lettres. Mireille Lamouroux, Chargée de mission auprès de la directrice du numérique, à la DNE a modéré la Table Ronde, renforcée de l'intervention de Michel Reverchon-Billot, Inspecteur général de l'Éducation nationale, et Jean-Michel Le Baut, Professeur de Lettres, invité initialement invité pour intervenir dans l'atelier 6 "Le numérique pour les apprentissages, hors les murs et dans la classe" Modérateur : Yaël Briswalter, IA-I­PR de Lettres et DANE - Académie de Grenoble - excusé Modératrice : Mireille Lamouroux - Chargée de mission auprès de la directrice du numérique - Direction du numérique pour l’éducation (DNE) - Ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche Intervenants :
  • Karine Aillerie - Chargée d'expérimentations et de veille - Direction de la recherche et du développement sur les usages du numérique éducatif - Chercheure associée à l'équipe TECHNE (EA 6316 - Université de Poitiers) - Direction de la Recherche et du Développement sur les usages du numérique éducatif - Réseau Canopé
  • Mireille Betrancourt, Professeure en Technologies de l'information et processus d'apprentissage - Directrice de TECFA - Université de Genève - excusée
  • Jean-Michel Le Baut, Professeur de Lettres - Lycée de l’Iroise - Académie de Rennes
  • Gilles Braun, Inspecteur général de l'Éducation nationale - Ministère de l’Éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche - excusé
  • Michel Reverchon-Billot, Inspecteur général de l'Éducation nationale - Ministère de l’Éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche
  • Brigitte Jauffret, experte de haut niveau auprès de la directrice du numérique pour l’Éducation - Ministère de l’Éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche
La problématique proposée met en tension d’une part les apprentissages et d’autre part l’évaluation . 
Le titre de la table ronde utilise le terme apprentissages. On essaiera de proposer une définition de ce terme, notamment au regard des compétences, de la littératie, de la culture numérique, ou encore des acquis des élèves. 
On se demandera dans quelle mesure ces apprentissages auraient changé.  Y a-t-il des savoirs ou savoir-faire nouveaux ? ou ne s’agit-il pas, avec le numérique de mettre en oeuvre des démarches existantes, mais non généralisables (pédagogie Freinet) ? Si les pratiques numériques créent des compétences nouvelles, se pose alors la question de leur prise en compte : les outils actuels (B2i, C2i) suffisent-ils ?  Comment sont prises en compte ces évolutions dans le Socle renouvelé, et dans les futurs programmes de 5ème ?
Au-delà de ces supposées compétences nouvelles, n’est-ce pas le regard de l’enseignant qui a changé ? Il observe le travail en train de se faire, il observe un travail collaboratif. 
l'audio intégral de la Table ronde prochainement disponible

 Ressources

Table ronde 2, par canope06

Ateliers

Atelier 5 : Culture numérique et école : quels liens avec les parents et avec les élèves ?

Atelier 6 : Le numérique pour les apprentissages, hors les murs et dans la classe

Atelier 7 : Enseignement du code informatique, quels apports ? quels résultats ?

Atelier 8 : Numérique et compétences de demain

4 ateliers en parallèle, dans chaque atelier 2 actions venant de deux académies différentes.

12h00 – 14h00 : Déjeuner et visite du fab lab Canopé et du parcours « numérique éducatif »

 Table-ronde n°3

14h-14h30 En lancement de la TR3  Intervention de M. Jacques Audran, Université de Strasbourg,

Table ronde 3 : Pratique numérique et maîtrise de la citoyenneté

Note : trois des intervenants de cette troisième Table ronde ont été dans l’impossibilité de se déplacer du fait d'un mouvement de grève des transports aériens. Jacques Audran est intervenu en visio conférence, Carina Chatain, Responsable de l’éducation au numérique à la CNIL n'a pas pu assurer sa communication, ni Divina Frau-Meigs, Directrice du CLÉMI. Hélène Paumier; initialement invitée pour l'atelier "Le numérique pour les apprentissages, hors les murs et dans la classe" a pourvu à l'absence de Divina Frau-Meigs, en tant que Formatrice au Clémi dans l'académie de Poitiers. Modérateur : Jean-Louis Durpaire - Inspecteur Général de l'Education nationale honoraire
En introduction, intervention de Jacques Audran,  Professeur des Universités Technologies de l’éducation - INSA de Strasbourg - Laboratoire LGeCo - En visio-conférence.
Intervenants :
  • Carina Chatain - Responsable de l’éducation au numérique - CNIL - excusée
  • Etienne Durup - Professeur de SVT - DNE, département des infrastructures et des services pour les établissements et la vie de l’élève - Ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche
  • Divina Frau-Meigs - Directrice du CLÉMI - excusée
  • Hélène Paumier - Enseignante et formatrice au Clémi - Académie de Poitiers
  • Denis Tuchais - Professeur documentaliste - Collège Escholiers de la Mosson - Académie de Montpellier

L’objectif de cette table ronde est de nourrir la réflexion et d’éclairer la pratique des professionnels des avancées de la DNE sur la charte numérique, les droits et les possibles, mais aussi de faire état des expériences de pratiques stimulant la citoyenneté, l’engagement citoyen, notamment parmi les documentalistes, mais aussi de mettre en lumière l’éducation au numérique sur les questions de l’identité numérique.

l'audio intégral de la Table ronde prochainement disponible

 Ressources

Table ronde 3, par canope06

15h45 – 16h00 : Pause

Conférence et clôture

Conférence d'Emmanuel Davidenkoff

  • Emmanuel Davidenkoff, directeur de la rédaction - L'Étudiant

Ressources

Conférence d'Emmanuel Davidenkoff, par canope06

Clôture : Conférence du grand témoin

Bruno Devauchelle - Enseignant associé, Directeur du département IME - Chercheur Laboratoire Techne -  Université de Poitiers Praticien depuis trente ans du numérique dans sa pratique d'enseignant, de formateur et de chercheur, Bruno Devauchelle est un acteur impliqué : il collabore notamment au Café Pédagogique. Il mène aussi des recherches sur l'appropriation des TIC en éducation et en formation.

Ressources

Clôture, par canope06